dimanche 18 novembre 2018

Mame Seydina Issa Laye Thiaw, prophète en Roumanie

Petit-fils de l’actuel Khalife général des Layènes, Mame Seydina Issa Thiaw Laye est en train de se faire un nom en Roumanie où il est devenu l'idole de toute une ville. Un prophète dans cette partie d'Europe du Sud-Est.

Élu meilleur joueur étranger du championnat de Deuxième division la saison dernière grâce à ses 8 buts et 5 passes décisives réussis en 24 matchs, le milieu de 24 ans, capable d’évoluer aussi en position d’avant-centre, a permis à son club de Sepsi Osk de monter en Liga 1 (Première division).

Et après deux matchs en ce début de saison 2017/2018, il est déjà d'un apport considérable pour sa formation qui s'était inclinée lors de la première journée face à l'Astra Giurgiu (0-1), une «très bonne équipe» qui vient de de qualifier au premier tour de Ligue Europa. Ils se sont bien repris en s'imposant à domicile devant la Juventus Bucharest (3-1) vendredi dernier (2e J.).

Auparavant, Issa Thiaw Laye s’était déjà illustré lors de la préparation d’avant-saison en marquant me but de la victoire (3-1) des siens face à son ancienne équipe, Sibiu. Et il compte surfer sur la même vague.

«Je veux faire un bon parcours avec mon équipe et réussir de bonnes prestations individuelles et collectives», assure le Sénégalais qui ne se fixe aucun nombre de buts à atteindre.

Rejoindre un championnat plus huppé

Il n’empêche, Issa Thiaw Laye lorgne au-delà des frontières de Covasna, petite ville de 3 710 km2 (plus de 200 000 habitants) située en Transylvanie, une région du centre-ouest de la Roumanie. 

«Pour le moment, dit-il, je veux avoir du temps de jeu, faire de belles prestations et c’est sûr que les buts et les passes viendront après. De ce fait, je pourrai rejoindre une équipe plus ambitieuse, parce que beaucoup de scouts des grandes équipes viennent suivre le championnat. La Roumanie est un tremplin, mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.»

Comme son rêve de rejoindre un championnat «mieux suivi et plus huppé, comme l’Allemagne, la France, l’Espagne et pourquoi pas l’Angleterre».

Contact rédaction

Tél: 77 468 81 99 / 76 225 07 01
lejournaldedakar@gmail.com