mercredi 21 novembre 2018

Moussa Konaté va découvrir le football français. L’attaquant international sénégalais s’est engagé samedi avec Amiens en provenance du FC Sion. Il a signé un contrat de 4 ans (3 ans plus une option d’un an) pour 2,5 millions d’euros (1,6 milliards FCfa). En Suisse depuis septembre 2014, l’ancien joueur de Touré Kunda (devenu Mbour Petite Côte) était sous contrat jusqu’u 30 juin 2018. 

Premier entrainement avec son nouveau club mardi

Il doit retourner ce lundi en Suisse pour faire ses adieux à ses coéquipiers et au club avant de rejoindre sa nouvelle formation avec laquelle il va s’entrainer pour la première fois mardi. Parmi ses nouveaux partenaires, il y aura son ancien coéquipier en Equipe nationale, Issa Cissokho, arrivé au club en début de saison.

Mais le club de la Licorne n’était pas le seul candidat pour attirer l’international sénégalais aux 23 sélections pour 9 buts avec les «Lions». Des clubs turcs, notamment Galatasaray et russes étaient aussi intéressés, mais le joueur et son entourage ont choisi le promu en Ligue 1 française qui était la «meilleure option».

Depuis quelques jours déjà, Amiens avait montré son intérêt pour le joueur de 24 ans. Sauf que du côté du FC Sion, les dirigeants ne faisaient aucun commentaire. Mais tout est accéléré dans la journée de samedi. En milieu de journée, Moussa Konaté a d’abord posté sur les réseaux sociaux une photo de lui dans l'avion de Christian Constantin, le président du FC Sion. Un indice qui donnait un aperçu de l’imminence de son départ, sachant que l’appareil se trouvait samedi entre 13h20 et 14h15 à l'aéroport de Beauvais, à 60 kilomètres d'Amiens. Venu avec son agent (Djily Niang), il signera finalement en début de soirée.

Acheté 350 000 Euros en 2014, il rapporte sept fois plus à Sion 

Avec son transfert, le FC Sion réalise une belle plus-value, même si la formation suisse pouvait encore espérer mieux. Il y a deux ans, plusieurs clubs européens répartis entre l’Angleterre (Tottenham, West Ham, Everton, Chelsea et Arsenal), la France (Rennes, Lille, Saint-Etienne, Lyon), l’Espagne et l’Allemagne (Hanovre, Mayence, Werder Brême et Hanovre), la Turquie et la Belgique (Bruges avait fait une offre concrète) s’étaient manifestés, mais leurs offres étaient jugées insuffisantes par Christian Constantin. Des offres «dix à quinze fois supérieures au prix d’achat du joueur», disait son agent de l’époque, Antoine Issa Kossoko.

Acheté 350 000 Euros (230 millions FCfa) par le FC Sion en provenance du KF Krasnodar en août 2014, le président du club suisse ne voulait pas le vendre à moins de 13 millions d’euros (9 milliards FCfa) alors que «la plupart des clubs intéressés étaient prêts à payer entre 6 et 8 millions d’euros (entre 4 et 5,2 milliards F Cfa).» Lors du dernier mercato, Hull City avait fait une offre de 3 millions d’euros (1 milliard 967 millions FCfa) rejetée par le FC Sion qui demandait autour de 5 millions d’euros (3, 279 milliards FCfa) pour son attaquant.

54 buts en 3 saisons

En trois saisons en Suisse, Konaté a inscrit la bagatelle de 54 buts, 56 si on y ajoute ses deux réalisations en quatre matchs cette saison. Sa première année (2014/2015) a été la plus prolifique avec 23 réalisations en 36 matchs toutes compétitions confondues et surtout la victoire finale en Coupe de Suisse. Lors des exercices suivants, il marquera successivement 17 (2015/2016) et 14 buts (2016/2017). 

A Amiens pour réaliser son rêve anglais

A 24 ans, le deuxième meilleur buteur des JO de Londres 2012 (5 réalisations) qui n’a jamais caché son envie d’évoluer en Premier League va connaitre son cinquième club après Maccabi Tel Aviv (2011-12), FK Krasnodar (2012- 14), Genoa (2013-14, prêt) et le FC Sion (2014-17). A Amiens, il tentera de briller sous les feux des projecteurs du championnat français pour franchir la Manche et réaliser son rêve de jouer en Angleterre. 

 

 

Les rappeurs ont battu l'équipe de football de l'Association nationale de la presse sportive (Anps) par six buts à trois. L'affiche qui se tenait ce mercredi 2 août au complexe Dakar Sacré-Cœur sert de préparation à la 17e édition du match de gala entre rappeurs et mbalakhmen prévu ce vendredi au stade Alassane Djigo de Pikine.

Le Sénégal a marqué de son emprunte les VIIIe Jeux de la Francophonie, à Abidjan. La délégation de 150 personnes dont 78 athlètes répartis en 7 disciplines rentre avec un lot de 27 médailles (10 en or, 9 en argent et 8 en bronze), terminant ainsi à la quatrième place. Un record par rapport à la sixième place consommée en 2013, à Nice.
La France arrive en tête avec 49 (22 en or, 16 en argent et 11 en bronze. Le Maroc et la Canada ferment le podium avec respectivement 42 et 36 médailles.
Les Lions doivent leur rang aux 10 médailles d’or obtenues par la lutte libre et la lutte africaine. Car, la Roumanie (5e) totalise plus de médailles (31 dont 8 en or).
 

Médailles d’or (10) :

Lutte libre : Adama Diatta (-61kg), Anta Sambou (-69kg). Lutte africaine : Nahamie Sambou (-45kg), Anta Sambou (-80kg), Moussa Faye (-66kg), Cheikh Tidiane Niang (-86kg), Mamadou Bousso (-100kg), Mamadou Moustapha Sène (-120kg). Equipes féminine et masculine.
 
 
Médailles d’argent (9) :

Lutte libre : Safiétou Goudiaby (-58kg). Lutte africaine : Safietou Goudiaby (60kg), Binette Diatta (-50kg). Athlétisme : Amadou Ndiaye (400m Haies), Mamadou Gueye (Longueur). Judo : Mbagnick Ndiaye (+100kg). Culture : Mbaye Babacar Diouf (Peinture). Moona (Chanson).
 
 
Médailles de bronze (8) :
 
Lutte Libre : Jean Bernard Diatta (-70kg), Thiaka Faye (+100kg). Athlétisme : Ibrahima Mbengue (400m). Lutte africaine : Mari Thérèse Manga (-70kg), Oumar Diouané (-76kg). Judo : Saliou Ndiaye (-81kg). Equipe féminine de basket ; Culture : Mohamed Mbougar Sarr (Littérature).
 

Mi-figue mi-raisin. La journée du mercredi 26 juillet a été un mirage pour le football. L’équipe de Joseph Koto a été éliminée dès la phase de poules grâce à un goal-average défavorable. La large victoire du Maroc sur l’Ile Maurice (8-0) y est pour quelque chose. Tenu en échec par le royaume chérifien (0-0), le Sénégal avait battu les Mauriciens par 5 buts à 1.
Au registre des satisfactions, le judoka Saliou Ndiaye a remporté une médaille de bronze dans la catégorie des 81 kg. Pareil pour l’athlète Ibrahima Mbengue aux 400 mètres.
Pour couronner la soirée en beauté, au Palais des Sports d’Abidjan, la sélection U25 féminine de basket s’est hissée en demi-finale en battant le pays organisateur, Côte d’Ivoire (54-46).
 
(photo Abdou Aziz Bane) 
 
 
 

Contact rédaction

Tél: 77 468 81 99 / 76 225 07 01
lejournaldedakar@gmail.com