lundi 18 mars 2019

LEROY SANE - «Le Sénégal ne s’est jamais manifesté» - «J’espère que les Sénégalais sont fiers de lui. J’entends les critiques, mais s’il n’a pas joué pour le Sénégal, ce n’est pas de sa faute, encore moins la mienne. Les dirigeants sénégalais savaient très bien que j’ai des enfants qui jouent au football. J’ai lu dans certains journaux ou sur le Net des gens dire qu’ils ont pris contact avec moi. C’est absolument faux. Mon fils et moi n’avons jamais été contactés ni par la Fédération ni par le sélectionneur. Contrairement à l’Allemagne et à la France, le Sénégal n’a jamais manifesté son intérêt pour mon fils. Le cas échéant, j’allais organiser une rencontre, poser le débat et plaider notre cause. Mais je ne pouvais pas me présenter devant eux pour leur dire : «Prenez mon fils». Je suis Sénégalais, donc mes enfants peuvent jouer pour le Sénégal, pour la France, pour l’Allemagne. L’un d’eux peut même jouer pour l’Autriche, l’autre pour la Suisse. Si ces pays ne viennent pas solliciter mes enfants qu’ils ne m’accusent pas de n’avoir rien fait pour eux.»


BinationalI : «J’aurais pu jouer pour la France» «Quand j’étais dans le même cas, le président de la Fédération sénégalaise de football, feu Oumar Seck, et le sélectionneur, Claude Le Roy, sont venus me voir en Allemagne pour discuter. Sur la demande de mon père, j’ai donné mon accord. Pourtant, j’aurais pu jouer pour la France, parce qu’une semaine avant, j’ai été contacté par Michel Platini, qui m’avait même invité. Les moyens que cette Fédération a, les autres ne les avaient pas.»

Mondial 2018- «Le premier match contre la Pologne sera déterminant» «Ce groupe H n’est pas facile, parce que ces adversaires du Sénégal n’ont pas volé leur qualification. Ce n’est pas pour rien que la Pologne est septième au niveau mondial. Les Allemands peuvent l’attester. Et tout le monde sait que les Sud Américains ne sont pas faciles à jouer, les Japonais non plus. Je peux vous dire que ce ne sera pas facile pour le Sénégal. Même si le rapport de forces semble équilibré, il faudra batailler ferme pour s’en sortir. Le sort des Lions dépendra de leur force mentale. Et le premier match (contre la Pologne, le mardi 19 juin) sera d’une importance capitale.»

Aliou Cissé - «Il a eu raison sur tout le monde» «Je ne le connais pas, je ne l’ai jamais rencontré non plus, mais malgré les critiques, il a su atteindre ses objectifs. J’en suis heureux. On doit être fiers de lui. Il a réussi là où d’autres ont échoué. Sa méthode est la bonne, n’en déplaise à ses détracteurs. Je souhaite de tout cœur qu’on passe le premier tour, comme ce fut le cas en 2002, pour que certains se taisent. J’ai entendu beaucoup de critiques sur le fond de jeu. Le résultat est plus important que tout. Même si le jeu n’est pas aussi beau qu’on l’aurait souhaité, il a qualifié l’équipe au Mondial. C’est cela qu’on lui demandait. Donc peu importe la manière. Il faut le soutenir, parce qu’il a eu raison surtout le monde.»

Difficultés des attaquants sénégalais – «La polyvalence est primordiale» - «Le football a beaucoup évolué. De plus en plus, les attaquants de pointe se font rares, parce que le poste est devenu plus exigeant. La polyvalence est primordiale. La preuve, les milieux de terrain sont aujourd’hui capables de jouer en pointe. Les excentrés ne se contentent plus de centrer, ils ont des attitudes de buteurs. L’attaquant de pointe ne se contente plus démarquer des buts, il doit savoir défendre et avoir un bagage technique lui permettant de participer au jeu. Malheureusement, certains ne peuvent pas s’exprimer quand les espaces sont réduits.

Ballon d'Or africain- «On souhaite que Sadio Mané le remporte, mais...» – «On souhaite tous que Sadio Mané remporte ce trophée. C’est un très bon footballeur, mais ses adversaires sont de taille. Meilleur buteur et vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 2017, Aubameyang, constant dans ses performances, occupe actuellement la deuxième place du classement des meilleurs buteurs (13 réalisations) dernière Lewandowski (15 buts). Si l’on part du principe qu’en football, on récompense les plus performants, Aubameyang le mérite. Il n’a pas seulement bien joué, mais a aussi remporté des titres. Mohamed Salah a l’avantage d’avoir disputé une finale de Coupe d’Afrique, il a été décisif avec sa sélection et performant en club (15 buts avec l’AS Rome). Actuel meilleur buteur du championnat anglais, il est toujours sur une très belle lancée. Il est tout aussi méritant qu’Aubameyang.»

Moussa Konaté va découvrir le football français. L’attaquant international sénégalais s’est engagé samedi avec Amiens en provenance du FC Sion. Il a signé un contrat de 4 ans (3 ans plus une option d’un an) pour 2,5 millions d’euros (1,6 milliards FCfa). En Suisse depuis septembre 2014, l’ancien joueur de Touré Kunda (devenu Mbour Petite Côte) était sous contrat jusqu’u 30 juin 2018. 

Premier entrainement avec son nouveau club mardi

Il doit retourner ce lundi en Suisse pour faire ses adieux à ses coéquipiers et au club avant de rejoindre sa nouvelle formation avec laquelle il va s’entrainer pour la première fois mardi. Parmi ses nouveaux partenaires, il y aura son ancien coéquipier en Equipe nationale, Issa Cissokho, arrivé au club en début de saison.

Mais le club de la Licorne n’était pas le seul candidat pour attirer l’international sénégalais aux 23 sélections pour 9 buts avec les «Lions». Des clubs turcs, notamment Galatasaray et russes étaient aussi intéressés, mais le joueur et son entourage ont choisi le promu en Ligue 1 française qui était la «meilleure option».

Depuis quelques jours déjà, Amiens avait montré son intérêt pour le joueur de 24 ans. Sauf que du côté du FC Sion, les dirigeants ne faisaient aucun commentaire. Mais tout est accéléré dans la journée de samedi. En milieu de journée, Moussa Konaté a d’abord posté sur les réseaux sociaux une photo de lui dans l'avion de Christian Constantin, le président du FC Sion. Un indice qui donnait un aperçu de l’imminence de son départ, sachant que l’appareil se trouvait samedi entre 13h20 et 14h15 à l'aéroport de Beauvais, à 60 kilomètres d'Amiens. Venu avec son agent (Djily Niang), il signera finalement en début de soirée.

Acheté 350 000 Euros en 2014, il rapporte sept fois plus à Sion 

Avec son transfert, le FC Sion réalise une belle plus-value, même si la formation suisse pouvait encore espérer mieux. Il y a deux ans, plusieurs clubs européens répartis entre l’Angleterre (Tottenham, West Ham, Everton, Chelsea et Arsenal), la France (Rennes, Lille, Saint-Etienne, Lyon), l’Espagne et l’Allemagne (Hanovre, Mayence, Werder Brême et Hanovre), la Turquie et la Belgique (Bruges avait fait une offre concrète) s’étaient manifestés, mais leurs offres étaient jugées insuffisantes par Christian Constantin. Des offres «dix à quinze fois supérieures au prix d’achat du joueur», disait son agent de l’époque, Antoine Issa Kossoko.

Acheté 350 000 Euros (230 millions FCfa) par le FC Sion en provenance du KF Krasnodar en août 2014, le président du club suisse ne voulait pas le vendre à moins de 13 millions d’euros (9 milliards FCfa) alors que «la plupart des clubs intéressés étaient prêts à payer entre 6 et 8 millions d’euros (entre 4 et 5,2 milliards F Cfa).» Lors du dernier mercato, Hull City avait fait une offre de 3 millions d’euros (1 milliard 967 millions FCfa) rejetée par le FC Sion qui demandait autour de 5 millions d’euros (3, 279 milliards FCfa) pour son attaquant.

54 buts en 3 saisons

En trois saisons en Suisse, Konaté a inscrit la bagatelle de 54 buts, 56 si on y ajoute ses deux réalisations en quatre matchs cette saison. Sa première année (2014/2015) a été la plus prolifique avec 23 réalisations en 36 matchs toutes compétitions confondues et surtout la victoire finale en Coupe de Suisse. Lors des exercices suivants, il marquera successivement 17 (2015/2016) et 14 buts (2016/2017). 

A Amiens pour réaliser son rêve anglais

A 24 ans, le deuxième meilleur buteur des JO de Londres 2012 (5 réalisations) qui n’a jamais caché son envie d’évoluer en Premier League va connaitre son cinquième club après Maccabi Tel Aviv (2011-12), FK Krasnodar (2012- 14), Genoa (2013-14, prêt) et le FC Sion (2014-17). A Amiens, il tentera de briller sous les feux des projecteurs du championnat français pour franchir la Manche et réaliser son rêve de jouer en Angleterre. 

 

 

Les rappeurs ont battu l'équipe de football de l'Association nationale de la presse sportive (Anps) par six buts à trois. L'affiche qui se tenait ce mercredi 2 août au complexe Dakar Sacré-Cœur sert de préparation à la 17e édition du match de gala entre rappeurs et mbalakhmen prévu ce vendredi au stade Alassane Djigo de Pikine.

Contact rédaction

Tél: 77 468 81 99 / 76 225 07 01
lejournaldedakar@gmail.com