dimanche , 8 décembre 2019
Home / A LA UNE / Deuxième phase du recrutement des 150 agents pénitentiaires civils

Deuxième phase du recrutement des 150 agents pénitentiaires civils

Les tests écrits de la deuxième phase du recrutement de 150 agents pénitentiaires civils ont été organisés le 8 novembre dernier dans les 16 préfectures de la République centrafricaine.

Sur les 1941 candidats inscrits, y compris 408 femmes, 1723 se sont présentés, parmi eux 351 femmes, soit une participation de 88,8% (86% pour les femmes et 89,5% pour les hommes).

Les épreuves physiques et sportives ont eu lieu les 9 et 10 novembre 2019 dans tous les centres d’examen à travers le pays.

La Section des affaires civiles, la Police et la Force des Nations Unies ont accompagné l’organisation des examens à travers la surveillance en salle des candidats, la sécurité des lieux et les soins médicaux.

Cette deuxième phase de sélection achèvera le processus de recrutement des 300 agents pénitentiaires civils, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de démilitarisation de l’administration pénitentiaire centrafricaine. Elle est d’autant plus singulière qu’elle prend en compte l’accroissement de la représentation du genre, des régions, des religions et des groupes minoritaires, en augmentant le nombre de centres d’examen dans les régions reculées de la Centrafrique.

Dans ce cadre, la Section des affaires pénitenciaires de la MINUSCA a mené une campagne de sensibilisation pour la minorité musulmane de la communauté du PK5 à Bangui, afin d’encourager les jeunes femmes et les jeunes hommes de 18 à 30 ans à postuler massivement.

Le nombre de centres de composition est passé à 16 dans l’ensemble des 16 préfectures en 2019, contre 5 dans 5 préfectures en 2018. Les candidats retenus seront soumis à des épreuves orales, à un examen médical et à une enquête de moralité avant la sélection finale qui devra mettre un terme recrutement des 150 agents pénitentiaires civils soutenu par la MINUSCA, Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ONU Femmes.

Regarder aussi

Le gouvernement invoque des « difficultés » d’application de la loi sur la baisse des loyers

Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a invoqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *