lundi , 11 novembre 2019
Home / A LA UNE / Palais : le respect de l’ordre et de la hiérarchie prôné

Palais : le respect de l’ordre et de la hiérarchie prôné

« Le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République, à qui certains ont souhaité la mort, (ils se reconnaitront) doit prendre en main son département pour que tout rentre dans l’ordre et que la hiérarchie soit respectée ».

C’est l’appel lancé à l’unisson par une frange de travailleurs au Palais de la République. En cause, les derniers chamboulements qui frisent la démagogie.

« La Présidence de la République est le centre névralgique de notre Etat, alors comment peut admettre qu’une Directrice, aussi réseautée soit-elle, puisse décider à la place de son supérieur hiérarchique ? » se demande-t-on du reste.

Et d’ajouter : « Le commun des Sénégalais est au courant de la nomination de Monsieur Mohammed Boun Abdallah Dionne au poste de Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République en remplacement de Monsieur Maxime Jean Simon Ndiaye qui est passé Ministre Secrétaire Général du Gouvernement. Alors quoi de plus normal, après ces changements, qu’il y’ait une réorganisation interne au sein des services présidentiels. Toutefois, vous conviendrez avec moi que l’autorité compétente en la matière c’est le Ministre d’Etat, Secrétaire Général et personne d’autre. Et en lisant cet article, on s’aperçoit que l’initiative des changements intervenus est du seul ressort de la DMG Awa NDIAYE, épaulée en cela par le Ministre, Secrétaire Général Adjoint Oumar Samba BA. On doit donc se poser la question de savoir quel est réellement le but recherché dans ce « CHAMBOULEMENT ». Vise-t-il la personne du Ministre SGG ou veut – il rendre la Direction des Moyens Généraux, seule Direction concernée du reste, plus efficace ? »

« Les principaux détracteurs d’aujourd’hui de Maxime Jean Simon Ndiaye ont été ses proches collaborateurs dans un passé très ressent »

Pour beaucoup, si c’est la personne du Ministre Maxime Jean Simon Ndizye qui était visée, les auteurs de ce présumé tsunami se rendront très vite compte de leur hérésie car ce dernier est et restera un homme de confiance du président Macky Sall.

« Ses principaux détracteurs d’aujourd’hui ont été ses proches collaborateurs dans un passé très ressent. Y a-t-il eu bisbilles entre eux qui vaille cette haine, je ne saurais le dire. Mais qui connaît l’Homme de par sa formation, son éducation et sa courtoisie, sait que Le Ministre SGG est un modèle de loyauté, un travailleur infatigable. Cette rengaine est inacceptable et inqualifiable entre hauts commis de l’Etat dont la mission auprès du Président de la République requiert discrétion, célérité et hauteur dans les décisions. Si c’est l’efficacité de la Direction qui est visée, et j’en doute, comment peut-on expliquer la mise à l’écart de fonctionnaires émérites et loyaux à qui on reproche uniquement d’être des proches du Ministre SGG. Depuis quand le fait d’avoir servi sous les ordres de quelqu’un fait d’un agent un affidé de cette autorité. Le fonctionnaire a signé un contrat avec l’Administration sénégalaise qu’il doit servir avec loyauté même si l’on sait tous que cette administration est incarnée par des êtres humains comme vous et moi. Alors quand des ENARQUES comme la DMG et le Ministre, Secrétaire Général Adjoint de la Présidence de la République font cet amalgame, on peut se demander en toute intelligence où va cette institution », clament-ils.

Pour eux, « l’heure n’est pas aux tentatives de basses manœuvres au sein de la Présidence, au moment où le leitmotiv est le Fast-track. Les proches collaborateurs du Président sont sa première ligne de défense, à ce titre, ils se doivent d’être un et indivisible afin d’aider le Chef de l’Etat à atteindre les objectifs de son mandat. »

Regarder aussi

Nécrologie : Le Soleil perd un ancien cadre

Saliou Fatma Lo est décédé ce dimanche 10 novembre à Dakar. Ce doyen de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *