mardi , 15 octobre 2019
Home / A LA UNE / Bouar : environ 3.000 armes et munitions détruites

Bouar : environ 3.000 armes et munitions détruites

« Une seule arme à feu représente un danger pour la sécurité dans la communauté. Imaginez-vous 3.000 armes disséminées dans la population. »  

Lazare Nambena, maire de la ville de Bouar (ouest), a tenu ces propos à l’occasion de la cérémonie de destruction d’environ 3.000 armes de fabrication artisanale et autres munitions organisée le 6 octobre 2019 par la MINUSCA, à travers la section de Désarmement-Démobilisation-Réintégration (DDRR).

Ces armes et munitions collectées dans le cadre de la seconde phase du projet de Réduction de la violence communautaire (CVR-2) ont été détruites en présence du maire de la ville, du commandant des Forces armées centrafricaines (FACA) pour la zone ouest et nord, du commissaire de la police, du commandant de Brigade de gendarmerie, du chef de Bureau de la MINUSCA et du commandant de la Force dans le secteur.

« Nous remercions la MINUSCA qui, avec l’appui des autorités locales, a pu récupérer ces armes, pour ainsi apaiser les cœurs de nos femmes et enfants qui vivent avec la peur permanente d’un détenteur d’arme dans le quartier », a ajouté l’édile.

Regarder aussi

Pour Sankara (par Thierno Alassane Sall)

Pour Sankara, Vivant, il était l’idôle de la jeunesse africaine. Assassiné, il fut consacré mythe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *