lundi , 16 septembre 2019
Home / A LA UNE / Statut chef de l’opposition : la charrue avant les bœufs selon Moustapha Diakhaté

Statut chef de l’opposition : la charrue avant les bœufs selon Moustapha Diakhaté

Classé deuxième au dernier scrutin présidentiel, Idrissa Seck est considéré par beaucoup comme le chef de l’opposition. Ce que conteste le PDS qui dit être le seul parti à disposer d’un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale.

Pour Moustapha Diabaté, tout cela relève d’une certaine précipitation.

Aux yeux du ministre-conseiller, désigner un Chef sans statut de l’opposition : c’est mettre la charrue devant les boeufs, une erreur à ne pas commettre.

Moustapha Diakhaté demeure convaincu que le Chef de l’opposition partout où il existe est un dérivé d’une loi portant statut de l’opposition. « Mais puisque les politiciens du Sénégal adorent rendre compliqué ce qui est simple, ils préfèrent disserter sur le nom du Chef sans se donner la peine de légiférer sur le statut de l’opposition. »

Et de convoquer le cas du Mali avec la Loi n°2015-007 du 4 mars 2015 portant statut de l’opposition politique en son article 13 qui dispose : «L’Opposition politique est représentée par un porte-parole qui prend le titre de Chef de file de l’Opposition politique.

Le Chef de file de l’Opposition politique est désigné, en son sein, par le parti politique déclaré dans l’Opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale à l’occasion des dernières élections législatives.

En cas d’égalité du nombre de députés, le Chef de file de l’Opposition politique est désigné par le parti politique déclaré dans l’Opposition, ayant obtenu le plus grand nombre de conseillers communaux à l’occasion des dernières élections communales.

En cas d’égalité du nombre de conseillers communaux pour ce qui concerne l’Opposition parlementaire, le plus âgé est déclaré Chef de file de l’Opposition politique.

En cas d’inexistence d’Opposition politique parlementaire, est désigné Chef de file de l’Opposition politique le représentant du parti politique déclaré dans l’Opposition et ayant obtenu le plus grand nombre de conseillers communaux. En cas d’égalité du nombre de conseillers communaux pour ce qui concerne l’Opposition extraparlementaire, le plus âgé est déclaré Chef de file de l’Opposition politique.»

Regarder aussi

Le commissaire de Guinaw-Rails échappe à la mort

Omar B. Diédhiou, commissaire de Guinaw-Rails, a échappé à la mort suite à une agression …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *