lundi , 16 septembre 2019
Home / A LA UNE / Accord entre ATI, NEXT et des banques japonaises pour plus d’investissements en Afrique

Accord entre ATI, NEXT et des banques japonaises pour plus d’investissements en Afrique

En marge de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7), ATI a signé des protocoles d’entente avec les trois plus grandes banques japonaises ainsi qu’avec l’agence japonaise d’assurance-crédit à l’exportation (Nippon Export and Investment Insurance, NEXI).

Au cours de la TICAD7, ATI et NEXI ont annoncé la création d’un bureau du Japon (« Japan Desk ») situé au siège de l’ATI à Nairobi, afin de fournir des services sur mesure de réduction des risques aux entreprises et investisseurs japonais.

Le montant cumulé des transactions qu’affiche actuellement l’ATI avec les banques japonaises dépasse un milliard USD.

Aujourd’hui s’achève la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7). Devenu un rendez-vous incontournable parmi les événements internationaux axés sur l’Afrique, la TICAD7 aura vu se conclure de nouveaux partenariats et transactions à hauteur de plusieurs milliards.

Dans ce cadre, l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (African Trade Insurance Agency, ATI) et l’agence japonaise d’assurance-crédit à l’exportation (Nippon Export and Investment Insurance, NEXI) ont également annoncé la création d’un « Bureau du Japon » (« Japan Desk ») dans les locaux d’ATI à Nairobi.

Les deux organismes se sont engagés à couvrir davantage la réduction des risques dans le but d’inciter un nombre plus élevé d’entreprises et d’investisseurs japonais à pénétrer le marché africain. Le « Japan Desk » servira à faciliter ce processus.

ATI a également conclu des accords, sous la forme de protocoles d’entente, avec trois des principales banques japonaises : Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC), Mizuho Bank et Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG), avec laquelle ATI a déjà établi un protocole d’entente.

Ces accords envoient un signal au monde et permettent au Japon d’affirmer qu’il considère l’Afrique comme une destination stratégique d’investissements, qui donnera aussi la possibilité aux entreprises et aux investisseurs nippons de saisir plus efficacement les opportunités parti qu’offre actuellement le continent à la croissance la plus dynamique du monde.

Au cours de ces trois dernières années, ATI permis à quelques-uns des plus importants bailleurs de fonds japonais d’injecter près d’un milliard USD sur le continent, en les assurant contre le risque de défaut souverain.

Certains de ces financements ont aidé plusieurs États à convertir en dettes long termes plus abordables, des dettes considérables en devises locales et a courtes échéances. Ces financements ont par ailleurs servi d’appuis à de nombreux secteurs prioritaires et, dans le cas de deux transactions effectuées par la plus grande banque du Japon et sans précédent sur les marchés des capitaux, un financement soutenu par ATI a même favorisé l’apparition d’une nouvelle classe d’investisseurs institutionnels sur le continent.

Grâce à cet important pipeline de transactions évalué à plus d’un milliard USD et à ces partenariats renforcés, ATI prévoit d’apporter son soutien à un nombre bien plus élevé encore de banques et d’exportateurs japonais dans le cadre des accords qu’ils concluront sur le continent africain au cours des années à venir.

Regarder aussi

Le commissaire de Guinaw-Rails échappe à la mort

Omar B. Diédhiou, commissaire de Guinaw-Rails, a échappé à la mort suite à une agression …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *