lundi , 19 août 2019
Home / A LA UNE / Corruption, jeu des multinationales, bureaucratie… la face cachée de la Banque mondiale

Corruption, jeu des multinationales, bureaucratie… la face cachée de la Banque mondiale

Le Sénégal a une position géographique à faire valoir selon Dr Pape Demba Thiam, ancien fonctionnaire de la Banque mondiale.

A ses yeux, le Ghana s’est appuyé sur des avantages comparatifs pour en faire des avantages compétitifs. Sans pour autant donner des avantages fiscaux.

«Nous sommes la nation qui a profité des produits halieutiques. Nous connaissons les vertus et continuons de nous ruiner. Il faut développer l’élevage à travers un programme national d’aquaculture», a-t-il préconisé sur Imedia. 

Ce qui n’a rien avec les ressources naturelles. «Quelque soit la part qui revient au Sénégal, dans le pétrole ou dans le gaz, mon expertise, avec d’autres, me permet de dire ce qu’on peut en faire. Comme développer les produits dérivés, réduire le coût de l’électricité, créer des pôles de croissance», dit-il dans ce sens.

Il évacue aussitôt la question de la malediction du pétrole. «Regardons les choses de manière positive».

Sur un autre registre, Dr Pape Demba Thiam avance que le Sénégal ne perd pas au change en intégrant la Zone de libre échange continentale (ZLECA) mais doit se préparer en offre de produits.

A propos du franc CFA, l’économiste considère que son abandon serait fatal. L’essentiel est que la monnaie fonctionne et soit émise sur la volonté d’endettement de l’économie. ECO ou Franc CFA, c’est du pareil au même. Celui qui ne se décrit guère comme un idéologue trouve que l’enjeu est de maîtriser les modalités économiques.

Revenant sur son départ de la Banque mondiale, il révèle qu’il y en a qui ont détruit des projets pour sauvegarder leurs intérêts non sans cacher des cas de corruption et le musellement des lanceurs d’alerte. «Et ce sont des Africains», dénonce-t-il tout en regrettant cette bureaucratie ambiante.

Pour lui, des individus qui travaillent au sein de l’institution font le jeu des multinationales.

Au moment de le dénoncer, ils se sont ligués pour monter un dossier à charge. «On m’a blanchi totalement», a-t-il précisé avant renvoyer au livre qu’il compte écrire.

Regarder aussi

Mondial de basket : les Lions invités à imiter les Lionnes

Les Lionnes ont perdu en finale de l’Afrobasket féminin contre le Nigeria (55-60), dimanche au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *