mardi , 15 octobre 2019
Home / A LA UNE / 18e Sommet de l’AGOA : «Nous devons vous l’Afrique à travers le pare-brise et non le rétroviseur»

18e Sommet de l’AGOA : «Nous devons vous l’Afrique à travers le pare-brise et non le rétroviseur»

« Nous devons voir l’Afrique à travers le pare-brise et non le rétroviseur. Cette affirmation illustre pour moi la promesse que représente l’Afrique », a dit le secrétaire d’État adjoint aux Affaires Africaines des Etats-Unis, Tibor Nagy, devant les 1.100 participants au Forum de trois jours sur la Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique (AGOA) au Palais des Congrès du Sofitel Ivoire, à Abidjan.

Tybor Nagy a aussi exprimé sa satisfaction de voir les activités commerciales des pays bénéficiaires de l’AGOA se développer au fil des années, donnant l’exemple du commerce non-pétrolier qui a augmenté de plus de 300 pour cent depuis 2001, et du développement de ces industries non-pétrolières ayant contribué à créer près de 300.000 emplois directs dans les pays bénéficiaires. Et d’expliquer que la nouvelle stratégie de l’administration Trump pour l’Afrique, élève la relation des Etats-Unis avec le continent à une toute nouvelle échelle, à laquelle les échanges commerciaux et les investissements avec l’Afrique constituent une priorité.  

Il a enfin mis l’accent sur l’importance de la jeunesse africaine et de la promotion de la paix et de la sécurité, dans l’établissement d’un environnement stable et attrayant pour les investissements.

A ses yeux, l’engagement économique des États-Unis dans le continent ne se limite pas à l’AGOA, l’initiative Prosper Africa soutient les importateurs et les exportateurs africains, et stimule les investissements en établissant des équipes de facilitation des affaires dans les ambassades américaines.  

« Avec ces engagements et le succès durable de l’AGOA, nous pouvons continuer à capitaliser sur une coopération approfondie, et des opportunités d’échanges commerciaux et d’investissements », a mentionné le secrétaire d’Etat en marge de la cérémonie de clôture tenue en présence du ministre ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME Souleymane Diarrassouba. 

La coopération entre les Etats-Unis et l’Afrique s’est également illustrée le 5 aout 2019, avec l’entrée en vigueur du programme compact conclu entre l’agence gouvernementale américaine Millennium Challenge Corporation (MCC) et la Côte d’Ivoire, en présence de Sean Cairncross, le directeur général de MCC, et du président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

L’entrée en vigueur marque officiellement le début de la période de 5 ans prévue pour la mise en œuvre du programme compact de 525 millions de dollars, qui vise à soutenir la croissance et encourager les investissements privés en renforçant les capacités de la main-d’œuvre, en réduisant les coûts de transport, et en ouvrant de nouveaux marchés.

Regarder aussi

Pour Sankara (par Thierno Alassane Sall)

Pour Sankara, Vivant, il était l’idôle de la jeunesse africaine. Assassiné, il fut consacré mythe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *