mardi , 15 octobre 2019
Home / A LA UNE / France : tout sur la mort des deux enfants de mère sénégalaise

France : tout sur la mort des deux enfants de mère sénégalaise

Les policiers du Beaucaire ont découvert ce samedi, vers 22h, Emmanuel, un Français de 47 ans, près de deux corps sans vie de ses enfants de mère sénégalaise. 

Selon la presse locale, le garçon de 5 ans et la fille de 7 ans étaient dans un état semi-conscient après avoir avalé une grande quantité de médicaments.

C’est dans la soirée que leur tante a contacté le commissariat de Tarascon-Beaucaire pour faire part de sa vive inquiétude. 

Alors que son beau-frère avait la garde alternée par décision de justice, dans un contexte de séparation conjugale douloureuse, il aurait fait preuve d’un comportement troublant ces derniers temps. Et n’avait pas donné de nouvelles au moment de ramener les enfants. Une disparition prise d’autant plus au sérieux que l’homme traverserait une phase dépressive.

«Grâce à la géolocalisation de son téléphone portable, nous sommes parvenus à le repérer à quelques centaines de mètres de son domicile, dans la garrigue sur les hauteurs de Beaucaire», indique une source policière contactée par La Provence.

«Les enfants étaient certainement morts depuis un bon moment. Les constatations de police technique et scientifique, ainsi que l’examen médico-légal sur les lieux du drame permettent d’envisager un acte criminel», rapporte le procureur de Nîmes, Éric Maurel.

Et de poursuivre : «À cette heure, le suspect est hospitalisé sous le régime de la garde à vue. Son pronostic vital n’est pas engagé. Il sera entendu dès que son état sera compatible avec une audition.»

L’autopsie est prévue aujourd’hui. L’on apprend aussi que le père n’avait aucun passé judiciaire hormis une infraction mineure au code de l’urbanisme.

Aucune arme à feu ni arme blanche n’a été trouvée sur place. Si ce n’est des médicaments à proximité. 

L’enquête est confiée au service régional de police judiciaire de Montpellier.

Regarder aussi

Pour Sankara (par Thierno Alassane Sall)

Pour Sankara, Vivant, il était l’idôle de la jeunesse africaine. Assassiné, il fut consacré mythe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *