add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India & developed by Bijo John : freelance website development, web designer

Louga : Eiffage rénove la Case du Tirailleur et facilite l’accès au village 

La Case du tirailleur est un musée en mémoire des poilus africains de la guerre de 14-18.

Basée à Thiowor, dans la région de Louga, elle porte le nom du dernier tirailleur sénégalais connu, Abdoulaye Ndiaye, décédé en 1998.

Le projet a été revivifié par le Général Mouhamed Lamine Cissé dans sa deuxième phase. Mais le retard de l’inauguration a entraîné une détérioration du patrimoine.

L’ASAMU a alors repris les travaux, grâce à l’accompagnement de l’Etat-major particulier du Président de la République (EMPART). Lequel a sollicité l’entreprise Eiffage qui reprend le chantier pour l’améliorer et l’achever.

La piste du Tirailleur avait été construite, en 2002, sur initiative de l’Association Frères d’Armes. C’était le vœu exprimé par Abdoulaye Ndiaye, celui de voir son village relié au centre de Léona, par une route aménagée. Ainsi les gravillons ont laissé la place à une route bitumée grâce à Eiffage.

En effet, une journée dédiée au Tirailleur sénégalais est instaurée depuis 2004. Une opportunité pour honorer ces héros méconnus qui ont contribué à l’avènement du monde libre.

Cela s’est poursuivi par la construction d’un mémorial sur le site même du Cimetière militaire de Thiaroye réhabilité et la statue Demba et Dupont qui trône désormais à la Place du Tirailleur qui fait face à la Gare ferroviaire de Dakar.

C’est dans cette optique que l’Association des Amis du musée des Forces Armées (ASAMU) a immortalisé Abdoulaye Ndiaye en 2007 par la réhabilitation de sa case et la construction d’un Musée.

Cette initiative est née de l’action de Serigne Bouna Ndiaye qui a identifié et reconnu Abdoulaye Ndiaye. Les travaux ont été exécutés par le Génie militaire conformément aux instructions du ministre des Forces Armées.

De ce fait, l’Etat-major des Armées, sous le commandement du Général de corps d’armées Abdoulaye Fall a offert la construction d’un domicile pour la famille de ce dernier. Ce qui a conduit à la réalisation du mémorial « la Case du Tirailleur ».

Grâce à cet appui, cette case qui a été inaugurée   par le ministre des Forces Armées, Sidiki Kaba, en présence de l’ambassadeur de France et de ses homologues des pays d’origine des tirailleurs sénégalais, est devenue un lieu symbolique et touristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *