add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India

Sénégal-Bénin (1-0) : un demi-rêve éveillé

13 ans après, les Lions franchissent enfin le carré d’as de la Coupe d’Afrique des nations en battant le Bénin ce mercredi 10 juillet par un but à zéro (Idrissa Gana Gueye 69e).

Comme en 2006, en Egypte, ils vont jouer une demi-finale et espérer cette fois-ci passer. Aliou Cissé l’a dit en conférence d’avant-match. Il était important que cette génération avec qui il bosse depuis quatre ans passe un cap. Il reste à marquer l’histoire.

Rien ne s’est pas passé comme prévu. Au coup de sifflet de l’arbitre, vers 16h GMT, Kalidou Koulibaly cherche Sadio Mané et donne le tempo de la rencontre. A l’image du huitième de finale contre l’Ouganda (1-0) et ses premiers longs ballons.

Le plus dangereux a atterri sur les pieds de Sadio Mané, à l’entrée de la surface de réparation. Son tir du gauche bute sur un défenseur (10e).

Pris dans un rouleau compresseur, en difficulté même dans la relance, les Ecureuils, placés en 4-5-1, misent sur les coups de pied arrrêtés.

Le deuxième, tiré à ras de terre par Cebio Soukou est légèrement dévié par l’attaquant Frank Poté (26e). Pas de clinquant pour trouver le chemin des filets. Celui-ci est passé juste à côté.

Vers la fin de la première période, Sabaly manque une balle de retrait (45+1). S’en suit un cafouillage en pleine surface de réparation (45+2).

Le Bénin semble revenir des vestiaires avec de meilleures intentions – la frappe lointaine de D’Almeila (47e) et l’enroulé de Poté (48e). Avant de retourner aussitôt faire le dos rond.

A la 53e, le but de Sadio Mané est refusé pour hors-jeu. La VAR confirme la position de l’attaquant de Liverpool lorsque Kalidou déviait le ballon.

La sueur froide dans le camp du Sénégal, c’est le gardien Alfred Gomis a failli faire une bourde. Son dégagement dévissé frôle le montant droit (66e).

Ce 10 juillet, les filets ne pouvaient trembler que du côté des Écureuils. A hauteur de l’entrejeu, Gana Gueye s’appuie sur Sadio Mané pour avoir un-deux et faire seul face au gardien. Et ça fait mouche.

L’ouverture du score ouvre la porte de la foire aux occasions : Sadio Mané et Mbaye Diagne sur une même action (72e). Sans omettre le but refusé de Sadio Mané, le deuxième de la soirée (73e).   

Le Bénin termine la partie à dix avec l’exclusion d’Olivier Verdon, en position de dernier défenseur. Sur une accélération vers le but signée Gana.

Le Sénégal est d’un cran dessus. Il l’a montré sur le terrain comme attendu par leur sélectionneur. Au prochain match. A la prochaine victime.  

Fiche technique :

Arbitres : Mustapha Ghorbal (Algérie), Mahmoud Abouelregal (Egypte), Mokrane Gourari (Algérie) ; quatrième arbitre : Gehad Gerisha (Egypte).

Buteur : Idrissa Gana Gueye (69e)

Avertissements : Seibo Soukou (44e) ; carton jaune pour Olivier Verdon (83e) ; Sadio Mané (91)

Equipes :

Sénégal : Alfred Gomis – Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté, Lamine Gassama, Youssouf Sabaly – Pape Alioune Ndiaye, Idrissa Gana Gueye (Salif Sané 89e), Henri Saivet – Sadio Mané, Diao Baldé Keita (Krépin Diatta 65e), Mbaye Niang Mbaye Diagne 64e). Entraîneur : Aliou Cissé.

Bénin : Owolabi Kassifa, Seidou Guero, Olivier Jacques Verdon, Jordan Adéoti, Steve Michel Mounié, Michaël Frank Poté (Jodel Dossou 77e), Emmanuele Philippe Imorou, Moïse Wilfrid Adilehou, Cebio Soukou (David Djigla 81e), Sessi Octave D’Almeida (Seikou Mama 68e), Stéphane Sessegno. Entraîneur : Michel Dussuyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *